LE MONDE DE LA VOYANCE

LE MONDE DE LA VOYANCE

Forum sur les voyants, le paranormal, l'addiction à la voyance
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et finalement... une vie sans voyance?

Aller en bas 
AuteurMessage
wise1980

avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 29/10/2012
Age : 38
Localisation : idf

MessageSujet: Et finalement... une vie sans voyance?   Jeu 20 Déc 2018 - 5:31

Bonjour à tous,

Cela faisait vraiment très longtemps que je n'étais pas revenu, mais j'en ai eu récemment l'envie, un peu en coup de vent, pour partager avec vous mon évolution sur le plan de la voyance.

Cela fait pas mal d'années que je n'ai plus consulté. J'ai supprimé mon compte wengo. Il m'est arrivé, très rarement, de me faire un tirage (bien que l'exercice soit plus difficile), mais c'était davantage pour me rassurer illusoirement et m'éloigner de moi-même.

Oui, car je pense qu'au final, la voyance éloigne de soi-même. 

Je m'explique. Ces dernières années, j'ai lu et ai pu expérimenter cette fameuse loi de l'attraction dont on parle depuis quelques années et dont Neale Donald Wasch avait déjà parlé dans "Conversations Avec Dieu" sans la nommer loi d'attraction, et bien avant que tous les livres sur le sujet ne sortent en France (car les livres d'Esther Hicks semblent être antérieurs à ceux de Neale si je ne dis pas de bêtise).

L'une des choses que m'ont appris ces ouvrages est que nous avons en nous un baromètre interne accessible par la méditation, en faisant entrer le calme en nous, en nous connectant à nous-mêmes. Et qu'en le faisant, toutes les réponses à nos questions sont déjà là.

J'en suis venu à la conclusion que recourir à la voyance nous éloignait de nous-mêmes en rendant "inutile" en apparence ce retour aux sources.

Plus le temps passe et plus je crois ce qu'il y a écrit dans "Conversations Avec Dieu": tout ce qui se passera dans notre vie est écrit à l'avance. C'est à dire toutes les possibilités et tout ce qui en découlera. Et donc qu'en prenant un chemin ou un autre, nous suivrons l'une de ces innombrables possibilités. Mais si nous choisissons un autre chemin en cours de route... hop, nous nous tournons vers une autre de ces possibilités. Qu'au final, tous les choix possibles, toutes les versions possibles de notre vie existent, et qu'il faut y croire et se diriger vers l'une d'elle pour nous réaliser. Cela redonne toute sa force au libre arbitre et pousse à l'optimisme.

Bien sûr, cela reste une conviction personnelle improuvable à ce jour (bien que la physique quantique semble se pencher sur la question depuis un moment, notamment sur l'énergie).

Je me suis rendu compte que les rares fois où je me suis tiré les cartes, c'est quand je me sentais le plus déconnecté de moi-même.

Le 20 décembre 2018, je vais être interviewé par Flavie Flament entre 15 et 16h sur le thème "comment ne pas s'appesantir sur ses échecs". Apparemment, une journaliste de RTL est tombée sur mon blog où je parle des échecs, de ce qu'ils m'ont apporté et de ce que l'on construit après ce qui a été détruit. L'intervention sera téléphonique et durera quelques minutes. 

J'y parlerai un peu d'autisme, puisque j'apprivoise de plus en plus mon autisme, mais aussi de tout ce que m'a apporté le bouddhisme et, plus récemment, de ce que j'ai vécu en rencontrant des personnes extraordinaires.

Extraordinaires car elles vous redonnent à vous-mêmes. Elles ne vous disent pas que vous avez besoin d'elles pour être heureux, mais elle vous donnent des clefs pour trouver votre bonheur. Je peux les nommer et vous pourrez regarder des vidéos d'eux si vous le désirez. La première, j'en avais déjà parlé, c'est mon enseignant reiki, Patrice Gros. Cet homme est d'une humilité et d'un humour incroyables. Une personne du forum ici avait été contente de son initiation au reiki avec lui et vraiment, si vous souhaitez rencontrer un être en paix, drôle, profond, habité et qui vous aidera à vous reconnecter à vous-mêmes et aux autres avec le reiki, c'est l'une des personnes que je peux vous conseiller, vraiment.

La seconde, c'est Suyin Lamour. Je l'ai rencontrée car j'éprouvais de nombreuses difficultés avec la vacuité. Je percevais qu'il n'y avait pas de séparation, pas intrinsèquement "d'autre personne dans la pièce", c'est-à-dire que nous faisons tous un (comme le pensent depuis si longtemps les taoïstes et les bouddhistes, ainsi que de nombreux courants spirituels). Et en même temps, j'étais gêné de me rendre compte que seul moi le percevais, sauf quand je parlais à Patrice, à Suyin, à des moines. Elle m'a aidé à dépasser cela. Elle m'a appris à pratiquer l'IFS (Internal Family System) qui consiste à se reconnecter à des mémoires antérieures restées bloquées à cause de traumatismes du passé afin de leur parler (oui, oui, de véritablement s'adresser à elle) pour leur montrer que leurs croyances de l'époque sont limitées et qu'elles n'ont plus à avoir peur.

J'ai consulté Suyin un peu moins d'une dizaine de fois, et ai voulu le refaire récemment car des blocages persistent, mais elle m'a dit qu'elle a pris la décision de ne plus accompagner personnellement les gens mais surtout des groupes. Malgré tout, je pense que j'ai les clefs pour continuer seul. C'est surtout que j'ai énormément apprécié son contact et voulais avoir le plaisir de refaire ce travail avec elle.

Je me permets de vous mettre un bout d'une séance que j'ai eu avec elle (c'était par skype): 
http://www.unchoix-uneroute.com/difficultes-de-la-vie/emotions-derangeantes-perdurent-se-reconcilier

Je me rends compte, même si j'ai mis longtemps à le comprendre, que la voyance aide temporairement à calmer nos inquiétudes, voire nos angoisses. Mais au final... on en revient au bonheur. Quand nous consultons, au final, ça veut dire que nous nous disons à nous-même: "si je n'ai pas cette condition extérieure, je ne serai pas vraiment heureux. Je ne serai pas complet". Au final, le besoin de voyance est nourri de cette illusion. Si mon prochain travail marche mieux... si je construis une belle relation amoureuse... je serai plus heureux (ou même enfin heureux).

Plus j'ai pratiqué l'IFS, plus j'ai pratiqué TIPI, plus je me suis senti complet:
http://www.unchoix-uneroute.com/difficultes-de-la-vie/tipi

J'ai créé un groupe secret facebook appelé "la positive aspitude". Chaque jour, nous y écrivons nos gratitudes, même pour ce qui est difficile à vivre. Nous nous efforçons d'apprendre à voir le positif en toute situation. Fin novembre, j'ai proposé un exercice difficile pour moi: chaque jour pendant un mois, se reconnaître une qualité différente. Vous savez ce qu'il y a de plus beau dans cette démarche? Plus on le fait, et plus on reconnaît aux autres des qualités.

Plus on apprend à être proche de soi, à être tolérant avec soi, plus on est proche des autres et tolérant avec les autres.

Plus l'on pratique la gratitude, plus on se sent heureux et complet et moins on ressent le désir qu'une condition extérieure se réalise pour être heureux et complet. On peut choisir de vivre une condition extérieure (comme moi, en ce moment, je choisis de me mettre en couple et j'ouvre mon coeur et mon esprit à une future rencontre) mais en apprenant à ne pas poser de jugement si cette condition ne se réalise pas maintenant, ni à croire que l'on est incomplet sans elle, que notre vie est moins remplie, a moins de valeur.

Mais rien de tout ceci n'est jugeable. C'est un cheminement personnel.

Ma soeur est en plein divorce et me demande tous les six mois environ de lui faire des tirages pour se rassurer de l'évolution du divorce, pour s'aider à s'orienter dans ses décisions. Je le fais pour l'aider car c'est son choix d'avoir besoin de la voyance pour le moment, mais j'essaie de lui apporter tout ce que les moines m'apportent, tout ce que le reiki m'apporte, tout ce que l'IFS et TIPI m'apportent. Elle y est ouverte et tout cela fait son chemin. Et un jour, je l'espère, elle me dira: "je n'ai plus besoin de savoir à l'avance si où mes choix vont me mener." Car chaque conséquence d'un choix est pour moi une conséquence qui nous rapproche de ce que l'on choisit de devenir, d'être, de rayonner.

Et la voyance peut nous "empêcher" de faire ces choix et nous éloigner de nous.

C'est en tout cas là où en est ma réflexion aujourd'hui, et elle n'engage complètement que moi.

Mais, aussi autiste que je peux l'être, aussi jeune spirituellement que je peux l'être par rapport à mes amis moines, je ressens au fond de mon coeur que c'est quelque chose qui me permet de m'épanouir, d'être plus heureux, plus conscient de mes choix, plus proche de moi-même et, au final... de moins en moins tenté d'essayer de savoir ce que l'avenir sera... hormis celui que je choisirai.

Je vous laisse quelques liens d'articles que j'ai écrits, qui encore une fois ne sont que des convictions personnelles, mais si cela peut vous apporter quelque chose, j'en serai vraiment heureux:

http://www.unchoix-uneroute.com/reflexion-sur-la-spiritualite/la-souffrance-liee-a-la-preoccupation-de-soi
http://www.unchoix-uneroute.com/apprecier-les-moments-de-la-vie/a-recherche-bonheur

Et le texte d'une très belle vidéo (appréciation personnelle) que j'ai vue récemment: 
http://www.unchoix-uneroute.com/pensee-du-jour/mon-coeur-ce-cn

Et enfin une belle vidéo de prière de gratitude pour tout ce qui est considéré comme positif ou négatif dans notre vie (elle dure quelques minutes): 
https://www.youtube.com/watch?v=89pvk51XK6I

Je vous souhaite sincèrement beaucoup de bonheur  bisous

Très belle journée à tous!
John
Revenir en haut Aller en bas
http://www.unchoix-uneroute.com
lekim
Admin
avatar

Messages : 6096
Date d'inscription : 27/10/2011

MessageSujet: Re: Et finalement... une vie sans voyance?   Dim 23 Déc 2018 - 11:20

Merci John pour ce moment d un témoignage que je trouve plein de vérité...oui je suis persuadée  que la voyance n est qu une solution illusoire et très brève a cette quête du bonheur que nous aspirions tous et a ce besoin de vouloir se rassurer  encore et encore ....

J espère que ce personnes rencontrées t ont apporté de la sérénité dans ta vie et ouvert d autres voie vers une vie «  heureuse «
Revenir en haut Aller en bas
http://lemondelavoyance.forumgratuit.org
Chayton

avatar

Messages : 3120
Date d'inscription : 11/04/2012

MessageSujet: Re: Et finalement... une vie sans voyance?   Dim 23 Déc 2018 - 19:54

Wise 1980,,,,


Beau partage un plaisir de lire ton témoignage .
En ce qui concerne l'addiction à la voyance je rejoins sur le fait que la voyance éloigne de soi-même,
"Une Ancienne Addict  Wink "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et finalement... une vie sans voyance?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et finalement... une vie sans voyance?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Madeleines spéciales coup de blues... (sans lactose ;-) )
» mayonnaise sans huile
» sushis sans soja?
» desserts sans oeufs
» Cookies sans plv ni oeufs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE MONDE DE LA VOYANCE  :: INFORMATION FORUM :: DETENTE ET DISCUSSION :: HISTOIRE DE NOTRE VIE-
Sauter vers: